Oiseaux exotiques et compagnie, la folie des plumes :)


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche oiseau n°3 : l'inséparable rosegorge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierre27180
Admin
avatar

Messages : 1500
Date d'inscription : 29/03/2008
Age : 23
Localisation : France - Eure

MessageSujet: Fiche oiseau n°3 : l'inséparable rosegorge   Dim 29 Juin 2014 - 3:35

L'inséparable rosegorge, plus connu sous le nom d'inséparable à face rose, d'inséparable peach face ou tout simplement, d'inséparable roseicollis
Nom latin : Agapornis roseicollis
Classification : ordre des Psittaciformes, famille des psittacidés
Pays d'origine : Afrique (Angola, Botswana, Namibie)

Description :
Les inséparables à face rose mesurent de 15 à 18 cm et pèsent entre 43 et 63 grammes.
Leur couleur principale est le vert pâle, qui s'assombrit légèrement sur les parties supérieures du corps des oiseaux. Le croupion est bleu.
Comme le nom de l'espèce l'indique, la face est rose pêche, de même que le haut de la poitrine.
Les yeux sont noirs, le bec est de couleur corne, surmonté d'une cire blanche. Les pattes sont grises.
Les individus immatures sont verts plus pâles encore que les adultes, le bec est noir. Il s'éclaircie avec le temps, jusqu'à devenir couleur corne lorsque l'oiseau atteint 3 ou 4 mois. Les couleurs définitives apparaîtront vers l'âge de 6 mois.
Cette description correspond à la coloration du type sauvage. En captivité, de nombreuses mutations existent pour ce petit perroquet : les oiseaux lutinos, aqua, pallid, opaline, à masque orange, à tête rose, panachés....

Comportement :
Ce petit inséparable est un oiseau vif, enjoué, robuste et grégaire.
C'est l'un des perroquets les plus fréquents en captivité, de même que la perruche ondulée et la calopsitte élégante, en raison de la facilité de leur maintenance et de leur reproduction. Ils sont considérés comme des oiseaux faciles, idéaux pour des personnes qui souhaitent se lancer dans l'élevage de petits perroquets.
Les inséparables roseicollis peuvent vivre dans une cage spacieuse comme en volière extérieure, y compris l'hiver. Il faudra cependant qu'ils disposent d'un abri hors-gel dans lequel ils pourront s'abriter lorsqu'il fait trop froid dehors.
Les inséparables sont des oiseaux actifs et qui aiment voler. S'ils doivent vivre en cage, il faudra qu'elle soit spacieuse et plus longue que haute : les oiseaux ne sont pas des hélicoptères. Idéalement, il faudrait que l'oiseau puisse sortir de sa cage de temps en temps pour voler et se dépenser sur de plus longues distances.

Contrairement à la croyance populaire, les inséparables peuvent parfaitement vivre seul ! La raison pour laquelle les vendeurs tentent de les vendre par deux est purement financière. Un inséparable seul ne va pas mourir ! De même lorsqu'un oiseau est en couple, ce n'est pas parce que son partenaire décède qu'il va mourir de tristesse, c'est encore une fois un argument commercial. L'oiseau traversera peut-être une phase de deuil au cours de laquelle il essaiera d'appeler son/sa partenaire par des cris, à plus forte raison lorsque l'inséparable est le seul oiseau de sa volière : les perroquets sont tous des oiseaux grégaires et ils dépendent de leur groupe pour survivre. Un oiseau veuf acceptera un autre partenaire, si on les laisse faire connaissance dans un premier temps avant de les forcer à partager la même cage. Il est possible cependant que
deux oiseaux ne s'entendent jamais (ce qui reste rare avec des inséparables)
Pour finir avec cette idée reçue, ce n'est pas parce que deux inséparables sont "en couple" qu'ils sont forcément de sexes opposés. Les couples homosexuels sont fréquent chez les inséparables, surtout si le choix de partenaires est restreint voire inexistant.

Son comportement intra-spécifique est donc assez bon, voire très bon. Ce n'est plus la même chose pour ses comportements inter-spécifiques : les inséparables roseicollis sont des oiseaux remuants et vindicatifs. La cohabitation avec une autre espèce que la leur est fortement déconseillée par la très grande majorité des éleveurs : le bec des inséparables peut facilement couper le doigt ou blesser un autre oiseau, pas forcément plus petit mais moins téméraire. De manière générale encore, la cohabitation avec des becs droits n'est pas souhaitable non plus, sauf dans de TRÈS grands volumes.

Les individus EPP s'apprivoisent relativement bien, à condition qu'ils soient pris jeunes.
Les inséparables roseicollis, EPP-apprivoisés comme EAM sont de formidables oiseaux de compagnie, affectueux, joueur, malicieux. La morsure liée à leur petit bec reste cependant assez douloureuses, surtout sur les doigts tendres des enfants.
Il est admis de dire que les inséparables roseicollis mâles sont de meilleurs oiseaux de compagnie que les femelles. En effet, les inséparables sont très portées sur la reproduction et les femelles sont souvent en période hormonale, ce qui les rend très territoriales. Une femelle EAM ou apprivoisée très douce avant la maturité sexuelle peut se révéler assez agressive au point de ne plus pouvoir être manipulée lorsqu'elle est en période hormonale. Encore une fois, cela ne concerne pas la totalité des oiseaux car il y a toujours des exceptions.

De manière générale, les inséparables ne sont pas considérés comme étant de bons parleurs.

Sexage :
Il n'existe aucun dimorphisme sexuel chez cette espèce. La seule manière pour connaitre le sexe de l'oiseau est de procéder à une analyse ADN par prélèvement sanguin ou par plume.

Alimentation :
Les inséparables sont des oiseaux granivores. Un bon mélange de graines du commerce doit être donné quotidiennement, complété par des aliments extrudés. La marque Tropican produit des extrudés de très bonne qualité et il existe une gamme spécialement conçue pour les petits perroquets. En terme de proportion, l'alimentation quotidienne devrait donc se composer de deux tiers de graines et d'un tiers d'extrudés. Les graines doivent être données de temps en temps germées.
En complément, on peut donner en plus à ses oiseaux divers fruits et légumes. Les légumes verts foncés et oranges doivent être donnés en priorité. Des légumineuses peuvent également être données, de même que des restes de table en très petite quantité : n'oubliez pas que les inséparables sont de très petits oiseaux, ce qui nous semble une petite quantité pour nous peut représenter un gros morceau pour eux. Par exemple, la plupart des oiseaux raffolent des gateaux d'apéritif... un seul pour nous peut sembler minuscule, tandis que pour eux, c'est comme si on mangeait une pizza entière.

Reproduction :
Très facile
Les femelles atteignent leur maturité sexuelle entre 9 et 11 mois et les mâles entre 11 et 13 mois. Il n'est pas conseillé de les faire se reproduire avant leur 18ème mois pour ne pas risquer un mal de ponte pour la femelle ou un mauvais nourrissage des jeunes par les parents.
La reproduction de cette espèce est favorisée lorsque les reproducteurs disposent de 14 heures de lumière par jour. Les inséparables sont très portés sur la reproduction et il faut faire attention à ne pas surmener les adultes qui pourraient se fatiguer à aligner couvée sur couvée.
Lorsque la période de reproduction commence, il est conseillé de séparer le couple de leurs congénères s'ils en ont pour ne pas risquer un accident : en effet, le couple commence à devenir plus agressif et territorial. Une cage de reproduction est parfaite pour maintenir le couple au calme et leur permettre de mener à bien une couvée sans se faire embêter par les autres, ni risquer un accident suite à une bagarre. Certains éleveurs font le choix de reproduire l'inséparable roseicollis en colonie. Cela se passe de manière générale bien mais il faut que le volume soit spacieux et non surpeuplé.

L'accouplement intervient avant, pendant et après la conception du nid. Le couple est très tendre l'un envers l'autre, les deux partenaires passent du temps à se toiletter, à régurgiter l'un pour l'autre et à se becotter. Attention, ces comportements existent aussi chez les couples homosexuels, accouplements compris.

Le nid est un simple nid-boite qui doit mesurer 20 x 15 x 25 cm ou 23 x 13 x 16 cm. Le trou d'accès doit avoir un diamètre d'au moins 5 cm. Une ouverture sur le dessus peut être une bonne idée pour surveiller la reproduction en cours. Pour le garnir, la femelle va adopter un comportement très particulier : elle découpe tout ce qu'elle trouve sous son bec pour lui donner la taille d'une allumette, avant les piquer sur son croupion et de les ramener à son nid de cette manière. Des branches tendres peuvent être données, telles que des branches de saule pleureur par exemple. Sinon, l'éleveur peut garnir le nid par lui-même avec des copeaux de bois. La femelle va choisir de faire le ménage ou non.

La femelle pond entre 4 et 6 œufs espacés d'environ 36 heures. Les pontes comportant plus d'œufs, parfois même jusqu'à 12 ne sont pas rares, même si inhabituelles. C'est la femelle seule qui assure l'incubation de ces œufs. La couvaison dure environ 23 jours. L'incubation commence à partir du deuxième œuf pondu. Le mirage des œufs pourra se faire 10 jours après le début de l'incubation de l'œuf.
A la naissance, les oisillons sont nus et aveugles. Ils dépendent entièrement des soins attentifs et permanents de leurs parents pour se développer. Pour les nourrir, les parents doivent avoir à disposition un bon mélange de graines, des extrudés, des fruits et légumes, des minéraux (grit par exemple) et des graines germées le plus souvent possible. De la pâtée d'élevage devra également être rajoutée, de manière à fournir la plus grande diversité d'aliments possible aux adultes.
Le baguage peut se faire vers le 10ème jour de vie, mais on se réfère souvent au jour auquel ils ouvrent les yeux.

Les jeunes quittent le nid à l'âge de 45 jours, deviennent indépendants à 2 mois et prennent la livrée adulte vers 6 mois.

Longévité :
Ces petits perroquets vivent en moyenne 15 ans, mais certains peuvent vivre plus de 20 ans.

Cris et chants :
Les inséparables roseicollis sont des oiseaux assez bruyants. Leur voix est perçante et aiguë. Ils crient beaucoup et souvent, et encore plus lorsqu'ils sont en groupe. Certaines oiselleries n'acceptent plus de les vendre, sauf à les isoler phoniquement. Cela n'est pas un problème de comportement, les inséparables sont des oiseaux criards par nature. Certains le sont plus que d'autres.
Ils ne sont pas conseillés aux personnes qui ne supportent pas les cris aigus.

Photos :


Type sauvage
(http://ctf-agapornis.e-monsite.com/medias/images/img-4775.jpg)


Lutino et masque orange
(http://s4.e-monsite.com/2011/09/15/02/img_2431.jpg)


Roseicollis aqua immature (le bec est noir et les couleurs pâles)
(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/be/Agapornis_roseicollis_Aqua_(jeune).jpg)


Roseicollis violet
(http://i80.servimg.com/u/f80/13/60/39/04/00710.jpg)

Tous droits réservés © Pierre Novince - 2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlue-et-kiwi.skyrock.com
 
Fiche oiseau n°3 : l'inséparable rosegorge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche oiseau n°3 : l'inséparable rosegorge
» Inséparable bizarre !
» l'inséparable oiseau difficile ?
» inséparable apprivoisée avec un autre oiseau?
» bébé inséparable noir ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oiseaux exotiques et compagnie, la folie des plumes :) :: Fiches espèces :: Fiches oiseaux bec crochu :: Les petits perroquets-
Sauter vers: